Jeux de mots, jeux de noms

Jeux de mots, jeux de noms

Les patronymes, dans La Recherche, découlent d’une alchimie complexe et souvent grivoise, à base de charades ou d’anagrammes. Exemple avec le nom du général Lyautey, l’un des modèles de Charlus.

Une « énigme de création » intriguait Barthes. Quel « acte fédérateur », survenu l’été 1909, avait « lancé » l’écriture de La Recherche ? On peut répondre : l’annonce du mariage inattendu d’Hubert Lyautey 1, général quinquagénaire, avec Inès de Bourgoing, veuve Fortoul. Car, circonstance oubliée, Proust et Lyautey se connaissaient, avaient fréquenté les mêmes salons des dames Baignères entre 1888 et 1892. L’écrivain se trouvait aux premières loges pour écouter les commentaires suscités par le scandale de la rupture du projet d’« union d’âmes » de l’officier homosexuel avec une demoiselle Baignères ne possédant pas « le sac » souhaité par un coureur de dot. Et, répétition pas banale d’un scénario de séduction à l’identique, un parallèle extraordinaire mérite d’être remarqué : lorsque l’on avait envisagé de marier Proust, on l’avait fait se rencontrer avec la veuve Fortoul, en 1904, sur un bateau - croisière en Manche au demeurant calamiteuse. Or c’est elle que Lyautey épouse en 1909, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé