Jean-François Revel : « Les utopistes proposent des sociétés totalitaires »

Jean-François Revel : « Les utopistes proposent des sociétés totalitaires »

Dans son dernier livre, La Grande parade , Jean-François Revel dénonce les utopies et leurs conséquences comme le grand mal des temps modernes. Entretien avec un antitotalitariste résolu.

Depuis Ni Marx ni Jésus , paru il y a juste trente ans, Jean-François Revel reste fidèle à son credo antitotalitaire. Ce philosophe de formation, qui fut professeur puis journaliste, et qui compte parmi les esprits influents et écoutés de ce temps, se définit volontiers comme un homme de gauche déçu. Déçu notamment par la « tentation totalitaire » de cette gauche qu'il dénonçait déjà il y vingt-cinq ans dans un ouvrage portant ce titre, et qui fit date, comme bien d'autres livres de ce fin lecteur de Proust, de ce cartésien doutant de Descartes, de cet amateur d'art, de ce gastronome auteur d' Un festin en paroles qui sait qu'en cuisine comme en amour, le mot est le compagnon nécessaire de la chose. Dans son dernier livre, La Grande parade [ lire p.38 ], où son brio de polémiste étincelle de mille feux, il radicalise encore son propos, dénonçant les utopies et leurs conséquences comme le grand mal des temps modernes. Il ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes