JEAN ECHENOZ

JEAN ECHENOZ

je ne saurais évaluer ce qui fait la spécificité d'une oeuvre lauréate du prix Nobel de littérature, ou même pressentie. Car une oeuvre ne se soumet pas à des codes. Bien sûr il y a la présence, entre les lignes, d'un immense écrivain. Mais un immense écrivain, c'est quoi ? Une langue ? Une voix ? Une histoire ? Une interrogation du monde à travers une époque et une société ? Tout ce qui compose alors l'oeuvre de Jean Echenoz, peut-on affirmer.

J'ai donc l'immense honneur, puisque ces lignes m'y invitent et que l'Académie suédoise me le permet, de décerner à Jean Echenoz le prix Nobel de littérature 2018 à l'unanimité avec moi-même. Le monde entier m'est déjà reconnaissant. Il est l'écrivain français contemporain que je place au-dessus de tout, qui m'a appris le peu que je sais. Depuis Le Méridien de Greenwich en 1979, il nous promène d'univers en univers en approfondissant une focale qui semble à la fois la même et multiple. Il est le meilleur styliste de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article