Jean Echenoz

Jean Echenoz

Après deux projets avortés où Ravel intervenait, j'ai décidé de m'intéresser uniquement à lui. J'écoute sa musique depuis l'enfance, et il m'intriguait. Au début, je voulais juste raconter la tournée américaine. Ensuite, toute sa vie. Or je n'avais pas envie de me lancer dans une entreprise biographique ; il en existe une, remarquable, de Marcel Marnat. Je me suis donc attaché à la période qui va de la tournée américaine en 1928 à la mort de Ravel en 1937. Le point délicat venait de l'aller-retour incessant entre la fiction et la réalité, le romanesque et le certain. Il s'agissait de jouer avec les faits il n'y a sans doute pas eu, par exemple, de rencontre avec Jean-Aubry telle que je la relate tout en leur restant fidèle il a bien dû y avoir au moins une rencontre avec Conrad, sans pour autant aller du côté du roman historique.

Vous êtes-vous d'abord intéressé à la tournée américaine parce que cela recoupait un de vos thèmes favoris : le voyage ?

...
Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes