Je doute, donc j'écris

Je doute, donc j'écris

« Avec des certitudes, point de style », notait Cioran, point d'art, plus globalement, et point de philosophie.Le doute ne mène pas nécessairement à la paralysie ou au découragement : il est au fondement de la création.

Quelle immense fierté dans l'oeil de celui qui se déclare « un homme de conviction » ! Mais, en y regardant par deux fois en doutant donc de cette expression, rien ne devrait lui sembler plus injurieux. Si imposante qu'elle paraît, la conviction, comme la certitude, n'est qu'un abandon et une paresse. La certitude obéit même à une définition négative : c'est ce qui n'est pas discutable. Mais l'être humain est un être social, qui ne cherche qu'à discuter. Par conséquent, vivre assuré de ce qu'on est, et figé dans ce qu'on pense, c'est vivre en inhumain. C'est n'être qu'un animal. Car qui ne doute guère ? Qui ne s'étonne jamais l'étonnement est l'autre nom du doute, dès lors qu'il est heureux ? Le chien qui dévore, le chat qui ronronne, et les fourmis qui creusent des galeries d'instinct. « Avec des certitudes, point de style », notait Cioran ; mais point d'art, plus simplement ; et point de philosophie - et partant, point d'humanité.

« On mesure l'intelligence d'un individu à ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.