Jacques Le Goff, Saint Louis

Jacques Le Goff, Saint Louis

Saint Louis fut le premier souverain à régner sur les deux moitiés de la France. Par le glaive et la diplomatie, il donne à son royaume un accès à la Méditerranée et rejette toute prétention anglaise ou germanique sur ses domaines. Souverain d'un espace encore mal maîtrisé, il se préoccupe de l'unifier par un recours à l'écrit et par une administration plus probe et mieux préparée. Proche des dominicains et des franciscains, il fut partisan d'un « ordre moral » allant de pair avec ses devoirs de souverain comptable du salut de ses sujets chrétiens. Mais sa grande affaire fut le projet de reconquête de Jérusalem : il entreprit deux croisades, et trouva la mort lors de la dernière, devant Tunis, en 1270. Tout en éclairant les divers aspects de cette surprenante figure, l'historien Jacques Le Goff livre une somme éblouissante sur les sources du savoir.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon