INVISIBLES SUR SCÈNE

INVISIBLES SUR SCÈNE

Théâtre. Le Festival d'Avignon qui se déroule du 6 au 24 juillet met sa 72e édition sous le signe de la singularité, qui seule « concentre tant d'énergie positive qu'elle peut courber le temps et arrêter l'héritage du malheur », comme l'écrit son directeur Olivier Py. Et ce afin de rouvrir les alternatives politiques « au syllogisme qui veut que le monde libéral n'ait pour remède qu'un monde encore plus libéral ».

Bel exemple de cette ambition, la pièce Trans (més enllà) du metteur en scène Didier Ruiz. Second volet de son diptyque sur les invisibles, ce spectacle hors norme implique des hommes et des femmes qui ont changé de sexe rencontrés à Barcelone. Didier Ruiz fait monter sur scène « les acteurs de la société en les impliquant dans ses créations engagées et politiques selon le procédé de "la parole accompagnée" ». Des spectacles qui visent à faire bouger « une société intolérante qui a oublié de parler d'amour ».

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes