Internationales du crime

Internationales du crime

Comme tout bon polar historique, celui-ci reprend des motifs propres au genre - un enquêteur, quelques cadavres, de jolies femmes et une bonne dose de cynisme - et les installe dans un contexte fort : le Berlin de 1934, rendu de façon particulièrement bien sentie. Le narrateur, un ancien flic auquel une démission a épargné un enrôlement fâcheux dans la Gestapo, est devenu enquêteur pour un grand hôtel de luxe. Mais on ne change pas un personnage comme Bernie Gunther, qui se retrouve très vite à fureter dans les affaires louches de ses clients. Assassinat d'un boxeur juif, d'un chef d'entreprise, préparation des Jeux olympiques de 1936... Les aventures de Bernie Gunther devaient à l'origine se circonscrire à la fameuse Trilogie berlinoise. Au bout de six volumes, elles ne s'épuisent pas.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon