« À l'hôpital, le contact humain est essentiel »

« À l'hôpital, le contact humain est essentiel »

L'intelligence artificielle ne saurait remplacer l'intuition et l'empathie du personnel médical, mais elle répond à des besoins précis. Entretien avec un praticien.

Vous vous élevez contre ceux qui prophétisent le pire en matière d'intelligence artificielle...

Bernard Nordlinger. - L'IA, ce sont des programmes informatiques fondés sur des données et des algorithmes. Ils sont logiques, vont vite et arrivent à une conclusion sur la base de ces données. Mais ce n'est pas l'intelligence humaine, cette capacité de s'adapter à l'environnement, l'intuition et l'instinct. J'ai formé de nombreux chirurgiens, et l'une des qualités recherchées est le bon sens. Or un algorithme n'a pas de bon sens. Il ne faut pas faire peur avec l'IA. Si on veut que ça marche, il faut gagner la confiance du public, et donc expliquer sans cesse. Avec notre livre, Santé et intelligence artificielle, nous avons voulu démontrer que l'IA est un outil formidable qu'il faut savoir utiliser. Une question revient souvent : l'IA va-t-elle remplacer mon docteur, poser un diagnostic et proposer un traitement ? IBM a élaboré le progr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard