Ingeborg Bachmann

Ingeborg Bachmann

Née en 1926, l'Autrichienne Ingeborg Bachmann a été, comme la plupart des lycéennes de sa génération, membre de l'Union des jeunes filles national-socialistes, mais elle a été peu imprégnée par les idées nazies. En juin 1945, à la Libération, elle avait surtout un désir : écrire. Elle tenait déjà un Journal et avait ébauché des nouvelles. Son premier récit, Le Passeur , paraît dès 1946, et tout en poursuivant ses études supérieures de philosophie, elle s'impose au fil de la décennie qui suit la guerre. Pièces radiophoniques. Poèmes, qui lui apportent en 1953 la notoriété. Des récits, réunis en 1961 dans le recueil La Trentième Année .

La biographie que lui consacre Hans Höller suit l'histoire de sa carrière littéraire sans s'appesantir sur ses oeuvres. Il s'efforce de les mettre en relation avec les bouleversements de sa vie. En quoi il procède avec justesse, puisque l'expérience constitue pour elle, comme pour Rainer Maria Rilke, son c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes