Inépuisable Dard

Inépuisable Dard

Que faire de Frédéric Dard ? On va avoir du mal à s'en débarrasser. Pourtant, si notre mémoire est bonne, dans ses dernières années, il ne manquait pas d'augures pour prévoir que, privée de présence charismatique dans les médias, de sa gouaille sur les ondes, de sa bouille à « Apostrophes », son oeuvre ne lui survivrait pas. Le fait est que, dix ans après sa mort, elle est là et elle vous emmerde. Les experts en taxinomie littéraire ont d'autant plus de mal à la ranger qu'elle dérange. Non par sa charge subversive encore que..., mais parce qu'elle fait tache dans le paysage des lettres françaises comme du gros rouge sur une nappe bien repassée. De plus en plus de colloques savants seront consacrés à cet écrivain dans les années à venir. On épluchera ses lectures de jeunesse Hugo, Balzac, les grands feuilletonistes, Bibi Fricotin... pour déceler comment elles ont irrigué sa fantaisie et son imagination. Ces volumes de « Bouquins » lui vont comme un gant. C'est une Pléiade du pauvre o ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes