Donald Trump : une année de tweets

Donald Trump : une année de tweets

Messages patriotiques, immigration, Corée du Nord : analyse des grands thèmes du discours d'un président américain sans filtre sur Twitter depuis son investiture.

« Ce sont ses mots qui ont fait de lui le président de la première puissance du monde : ni sa fortune, ni sa célébrité n’auraient été suffisantes ; ni expériences ni sagesse n’auront été nécessaires ». C'est ainsi que Philippe Corbé explique le succès de Donald Trump dans Trumpitudes et turpitudes (éd. Grasset), un recueil des prises de parole du président américain depuis son investiture, il y a un an. Mais de quoi parle le président américain au juste ?

Sur l’année écoulée, une centaine de ses tweets (sur 2 600 au total) se sont détachés en dépassant les 40 000 retweets.

barchart-trump.jpg

Son tweet le plus partagé est de loin son message à CNN. Plus de 369 000 comptes ont retweeté le gif où le président américain feint de frapper un homme en costume dont le visage a été remplacé par le logo de la chaîne d’information. Ses deux autres messages les plus partagés concernent la Corée du Nord. Dans l’un, il décrit Kim Jong-un comme « petit et gros » (272 000 retweets), et dans l’autre, il se vante d’avoir le plus gros « bouton nucléaire » (194 000 retweets). « Cela peut paraître anecdotique mais ça ne l’est », analyse Marie-Cécile Naves. « Ce sont des choses qui parlent à un électorat conservateur peu cultivé et qui a besoin de symboles simples. La communication de Donald Trump est faite d’allusions phalliques et de rivalités « d’homme à homme ». L’un de ses thèmes préférés est également d’accuser les démocrates d’activités illégales, en particulier Barack Obama et Hillary Clinton, dès que la menace de l’enquête sur l’ingérence russe se rappelle à lui.

So General Flynn lies to the FBI and his life is destroyed, while Crooked Hillary Clinton, on that now famous FBI holiday “interrogation” with no swearing in and no recording, lies many times...and nothing happens to her? Rigged system, or just a double standard?

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 3 décembre 2017

 

Autres sujets de prédilection, les thèmes identitaires comme la menace de l’immigration, le rétablissement de fêtes chrétiennes (supposément attaquées par l’opposition), les signes patriotiques ou encore la polémique autour des footballeurs de la NFL qui protestaient contre les violences policières en s’agenouillant pendant l’hymne nationale, une action interprétée par Trump comme un manque de respect au drapeau et à l’armée.

trump-ring-infog2.jpg

« Quoi qu’on pense des promesses, des accomplissements ou même de la personnalité de Donald Trump, ses mots offrent à ses citoyens, aux puissances étrangères et parfois rivales […] un accès direct, immédiat et souvent sans filtre à sa pensée, ses peurs, ses colères, ses joies, ses ambitions, bref à sa nature intime. Jamais auparavant un homme aussi puissant n’avait pris le risque de laisser ses mots révéler de façon aussi crue qui il était », écrit Philippe Corbé.

 

Photo : Donald Trump © SAUL LOEB

Infographie : Sandrine Samii pour Le Nouveau Magazine littéraire

 

DOSSIER TRUMP : Année 1

Le 20 janvier marquera le premier anniversaire de l'investiture de Donald Trump. Le Nouveau Magazine Littéraire fait l'état des lieux.