idées

Revenu universel : pari gagnant ?

Written by Pierre Natnaël Bussière | Feb 22, 2018 5:27:36 PM

« Une étrange folie possède les classes ouvrières. Cette folie est l'amour du travail, la passion furibonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu. » Paul Lafargue dénonçait par ces mots la place qu'occupait le travail dans la société française de la fin du XIXe siècle.

Un siècle et demi plus tard, les mêmes interrogations demeurent : le travail est-il un facteur d’émancipation ou est-il source de souffrance ? Et finalement, la révolution technologique, la robotisation et le chômage de masse n’annonceraient-ils pas sa fin ?

Pour tenter de répondre à ces questions, des intellectuels et des responsables politiques prônent la mise en place d’un revenu universel (RU). Selon eux, un tel dispositif permettrait de lutter contre la pauvreté tout en donnant davantage d’autonomie aux individus dans leur rapport au travail. Ses contempteurs contestent de leur côté la philosophie d’une mesure qui mettrait en péril « la valeur travail ». Ils soulignent également son inconséquence économique.

Malgré sa médiatisation récente, le revenu universel n’est pas apparu subitement ces dernières années. Retraçant son histoire et ses évolutions, Yannick Vanderborght nous invite à relativiser le caractère radicalement novateur du débat contemporain sur le revenu universel. Gaspard Koenig défend pour sa part une vision libérale du revenu universel qui donnerait à l’individu le pouvoir de dire non. Vision précisément disputée par Said Benmouffok qui considère que le revenu universel doit être l'occasion de refonder notre pacte social en approfondissant la relation entre l’individu et la collectivité. Sophie Swaton propose quant à elle un dispositif plus solidaire que le revenu universel : le revenu de transition écologique.

 

Revenu universel : pari gagnant ?

 

Photos et illustration :

1) Philippe Van Parijs © Victoria Dessart / BELGA / AFP 2) © Mychele Daniau / AFP 3) © Sébastien Bozon / AFP 4) Thomas Paine © National Gallery Londres ; Jay Hammond © Alaska Department of Education, Division of State Libraries ; Benoît Hamon © Lionel Bonaventure / AFP