Retour vers le futur

Retour vers le futur

Vous croyez être en 2018 ? Bienvenue en 1953. La preuve avec La Honte !, du Gallois Jon Ronson, qui montre comment les réseaux sociaux ont remis au goût du jour les humiliations publiques abandonnées aux États-Unis en 1953.

En 1953, l'État du Delaware est le dernier État américain à abandonner les châtiments publics censés édifier la population. Cette pratique d'un autre âge tombée en désuétude dès le XIXe siècle en Europe et dans le reste des États-Unis est-elle de retour au travers des campagnes de bashing sur Twitter, Facebook ou Snapchat ? C'est la question que pose le journaliste gallois Jon Ronson dans son essai La Honte !.

L'auteur d'Êtes-vous psychopathe ? et des Chèvres du Pentagone (adaptées au cinéma) et coscénariste du film Okja se penche sur les victimes de lynchage sur les réseaux sociaux. Il les a rencontrées ainsi que leurs bourreaux. Justine Sacco, notamment, qui a tweeté le 20 décembre 2013 : « Départ pour l'Afrique. Espère ne pas choper le sida. Je déconne. Je suis blanche ! », à ses cent soixante-dix abonnés avant de prendre l'avion pour l'Afrique du Sud. Lorsqu'elle a rallumé son téléphone en arrivant au Cap, sa très mauvaise blague était le sujet de 1,2 million de tweets plus ou moins haineux. Jon Ronson a également interviewé Sam Biddle, le journaliste qui le premier a retweeté ce message à ses quinze mille abonnés. Bien que Justine Sacco ait perdu son travail et se soit terrée chez elle pendant plusieurs mois, lui n'avait absolument pas honte.

Dans son essai, Jon Ronson évoque des notions comme l'« abus de privilèges », les « boucles de rétroaction » ou encore la méthode de l'« honnêteté radicale », qui vous rend imperméable à cette honte. Dans ce monde de « transparence » qui rappelle par bien des aspects le pire des sociétés traditionnelles de jadis. Le livre publié dans les pays anglo-saxons en 2015 est paru en France en février dernier et s'est logiquement fait étriller… sur Twitter.

LA HONTE !

de Jon Ronson, traduit de l'anglais (Pays de Galles) par Fabrice Pointeau, éd. Sonatine, 304 p., 21 E.