La saison des festivals

La saison des festivals

Histoire, tendances, publics : retrouvez l'intégralité de notre dossier sur la saison 2018 des festivals.
Introduction de Sandrine Samii.

Le site Sourdoreille publie chaque année son palmarès des Squatteurs de festivals : les artistes les plus programmés de l’été et les festivals les plus « squattés ». Pour cela, il épluche les programmations de plus de 500 festivals français, sur la période entre mars et septembre. Au Nouveau Magazine littéraire, nous nous sommes posé la question : qui sont ces artistes qui forment la crème de la crème, les plus programmés des festivals les plus en vus ? En analysant les programmations de 25 de ces grands festivals, nous avons mis en valeur quelques profils privilégiés. Malgré une impression d’uniformité, notre étude révèle que 86 % des artistes programmés ne se produiront qu’à l’un de ces événements. Le club des « squatteurs » est visible, mais il est beaucoup plus restreint qu’on ne le croit. Pour essayer de comprendre ces tendances, nous avons interrogé Jean-Jacques Toux, programmateur des Vieilles Charrues depuis 1993. 

Pour changer de programme, faudrait-il aller voir ce que proposent nos voisins européens, comme le festival hongrois Sziget, qui a acquis une réputation de « Woodstock de l’Est » ? Il attire une génération d’« euro-trotteurs » qui font le voyage jusqu’à Budapest pour une programmation d'artistes internationaux similaire à celle d’un festival anglais ou américain. Le directeur de recherche en science politique Emmanuel Négrier revient pour nous sur l’essor de ces festivals européens, devenus l’une des incarnations des politiques culturelles des villes et des régions. Aujourd’hui, ils sont nombreux à coopérer entre eux à travers des fédérations internationales.

La « petite république éphémère » formée par les publics de festivals, comme l’appelle Emmanuel Négrier, forme un aspect important de l’attrait de ces événements pour les festivaliers. Pour Corentin Charbonnier, docteur en anthropologie, le Hellfest en particulier a tout d’un « pélerinage » pour les fans de musiques extrêmes. Avec l’expansion du festival – qui est passé de 20 000 festivaliers en 2006 à 180 000 en 2018 – est venue une nouvelle vague de publics que les vétérans initient aux traditions de la « grande messe » du métal.

Mais peut-être ne souscrivez-vous pas au fantasme woodstockien, comme le nomme le musicien et chroniqueur musical Rubin Steiner, et souhaitez échapper à la démesure des festivals « blockbusters ». Parce qu'il n'est pas nécessaire d'être entouré de 100 000 personnes pour vivre un moment de communion grâce à de la musique, il propose de changer de cap et de faire confiance aux plus « petits » festivals pour des programmations plus spécialisées et des expériences uniques.

 

DOSSIER :La saison des festivals

 

Photos :
Festival Hellfest, 2018 © LOIC VENANCE/AFP
Calogero aux Vieilles Charrues, 2015 © FRED TANNEAU/AFP
Festival Sziget à Budapest, Hongrie © DR
Festival Baignade Interdites, piscine d'Aiguelèze à Rivières (Tarn) © ARIANE RUEBRECHT