Des aveux de la chair au courage de la vérité

Des aveux de la chair au courage de la vérité

Le dernier tome inachevé de l'Histoire de la sexualité, toujours inédit, paraît enfin. Les analyses de Michel Foucault pourraient-elles éclairer les vifs débats suscités par la libération de la parole féminine ?

entamerions-nous un nouveau chapitre de l'histoire de la sexualité ? Il se trouve que la fameuse enquête ainsi intitulée par Michel Foucault se voit complétée d'un quatrième et dernier tome inachevé, Les Aveux de la chair, entièrement centré sur le lien unissant sexualité, énonciation de la vérité et pouvoir. Autant dire des enjeux brûlants à l'heure de #MeToo, de #BalanceTonPorc et de « la liberté d'importuner » défendue par un collectif de femmes dans une tribune donnée au Monde - avec la polémique que l'on sait. Il ne s'agit pas de faire tourner les tables en imaginant ce que Foucault aurait pensé de toute cette séquence. On peut en revanche la mettre en perspective à la lumière de son Histoire de la sexualité.

Le premier volume de cette Histoire - La Volonté de savoir -, publié en 1976, décrit la formation au début du XIXe siècle d'un « dispositif de sexualité » propre à la modernité. Foucault procède là à un renversem ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article