De foot et de Shakespeare

De foot et de Shakespeare

Quand un mot, sans changer aucunement de sens, acquiert de par les circonstances un statut nouveau, d'étranges phénomènes se produisent. Ainsi, le terme courant mais assez didactique de révolution , très employé au xviiie siècle, se colore brusquement et devient formidable en juillet 1789 ; il connaîtra d'autres sursauts. Sur un terrain moins historique, le mot football, et son acolyte le foot, reçoit pendant cinq semaines, dans une France tétanisée par son importance, un statut nouveau.

Efficace, le Britannique, capable comme tout homo ludens de jouer à la balle, trouva bon de distinguer les diverses espèces de sphères, billes ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !