Je suis blanche

Je suis blanche

Un poème inédit de Capucine Truong.

Je suis blanche

Il y a trop d’immigrés en France

Le pire ce sont les arabes

Oui il y a du racisme

D’ailleurs moi même je m’y compte

Les algériens vraiment je ne peux pas

Dixit ma mère

 

Je suis blanche

Coût de mes études : 38750 euros

Née à Saint-cloud

De mère française

Et de père asiatique

 

A Sciences po j’étais un peu le jaune

Dixit mon père,

Touche pas à mon pote

Touche pas à mes filles

Espèce de tarés islamistes

Je vais te serrer très fort dans mes bras

Jusqu’à ce que tu étouffes

Et que tu crèves.

Coût de mes études : 38750 euros

 

Couleur des yeux : marron

Couleur de peau : blanche

Nationalité : française

Tu as des origines?

Oui, asiatique

 

Mon père est vietnamien

Et ma mère est française

Il n’est pas né là bas

Il ne le parle pas

Mon grand-père était diplomate

Il a fait ses études en France

Mémé était bretonne

Est-ce que ça te va?

 

A la préfecture on m’a dit

Dans ton pays on grimpe aux cocotiers

Le Vietnam c’est l’ennemi

Et gloire aux communistes

J’ai épousé ta mère.

Nous on a travaillé

Quand on est arrivés

Les arabes et leur religion

Ils nous font chier

 

Et vive la France.

 

Je suis blanche

Nationalité : française

Couleur de peau : jaune

Liberté égalité

Immigrée.

 

Capucine Truong est jounaliste et auteur. Son dernier ouvrage : Nuit(s) debout (2016, éd. Atlande).

 

Photo : Paris, le 2 mai 2017, un couple passe devant un graffiti « Liberté, égalité, fraternité » de l'artiste Combo, avant le deuxième tour de la présidentielle © JOEL SAGET/AFP