Brigade des moeurs

Brigade des moeurs

 Jacques Laurent a initialement publié « Une sacrée salade » sous le pseudonyme de Cecil Saint-Laurent. 

Jacques Laurent écrivit sous pseudonyme ce roman noir à la portée sociale prédominante. En 1954, une adorable Lolita épineuse doit répondre d'une suspicion d'avortement : les autorités « veulent de la répression dans ce secteur-là ». Durant l'interminable interrogatoire, l'inspecteur Forbin n'est pas insensible au charme de cette jeune femme cultivée cumulant les amants. Séparés par un fossé générationnel flagrant, ils incarnent les moeurs très contrastées de cette période des Trente Glorieuses. Et l'on se plonge avec délectation dans leur confrontation.

UNE SACRÉE SALADE, Jacques Laurent, éd. La Petite Vermillon, 176 p., 7,30 E.

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes