Huysmans, à la serpe

Huysmans, à la serpe

Joris-Karl Huysmans

Après les Écrits sur l’art éd. Bartillat, où Joris-Karl Huysmans promenait son style « exquisément faisandé » dans les expositions de la fin du xixe, les éditions Hermann réunissent ses critiques littéraires. Magnifique initiative : Huysmans y jette tout son feu. Sous couvert de sacrifier au « jour le jour du journalisme » pour « s’assurer la pâtée et le gîte », ce volcan crépite d’enthousiasmes en dégoûts, de coups de coeur en haut-le-coeur. L’acuité de ses jugements et la rage de son verbe tranchent en nos temps amidonnés. Ce virtuose de l’éreintement lit à la serpe. Les Latins : Sénèque est « turgide et blafard », Virgile rasoir, Suétone « lymphatique et larveux ». Hugo : « tout à la fois bonne d’enfant et grand-père ». Lamartine : « le robinet des eaux tièdes ». Aux salons de Diderot, « remplis de fadaises morales et d’inspirations jobardes », il préfère les travaux incisifs de Stendhal et de Baudelaire qui ont imposé la figure de l’écrivain-critique d’humeur. Quel ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes