Houellebecq, la carte et le répertoire

Houellebecq, la carte et le répertoire

À la fin des années 1990, l'écrivain collabore avec des musiciens et s'autorise à « non-chanter » ses textes sur scène. Une part de son oeuvre loin d'être anecdotique.

au magazine Les Inrockuptibles, qui s'interroge grandement sur son rapport au rock, l'auteur confie : « J'ai toujours aimé faire des lectures et les accompagner de musique, des performances poético-musicales. Ce n'est pas une idée très nouvelle, les écrivains de la Beat Generation le faisaient déjà avec le jazz. Ça m'a aidé à accepter l'idée de Présence humaine. » Le même mois, Michel Houellebecq dit à Thierry Ardisson, dans son émission « Tout le monde en parle » : « C'est une vachement bonne idée de mettre des poèmes en musique. Ce qui est plus délicat c'est que je les interprète moi-même... » Coup de bambou sur la nuque : la sensation tiède et impure du moment, l'auteur bizarroïde d'Extension du domaine de la lutte et des Particules élémentaires sort un disque, le joue en tournée. Au-delà des frontières, il passe par l'Espagne, l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

Exception faite de ces deux apparitions, la carrière de chanteur d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes