Houellebecq et BHL

Houellebecq et BHL

En juin 2008, on apprend qu'un mystérieux ouvrage rédigé par deux vedettes des lettres françaises, dont les noms sont gardés secrets, doit paraître à la rentrée chez Flammarion. Grâce à une indiscrétion, Le Magazine littéraire lève partiellement le voile : l'un des deux serait Michel Houellebecq. L'autre nom apparaît : Bernard-Henri Lévy. Sidération : le « nouveau philosophe », défenseur des droits de l'homme à l'échelle internationale, et l'écrivain sardonique et conservateur se seraient-ils trouvé un terrain d'entente ? Oui, car ils sont tous deux « ennemis publics », selon le titre du livre qui contient leur correspondance électronique. « Cher Michel,/ Ce qui nous rapproche : l'animosité que nous inspirons, c'est vrai. »

Houellebecq affectionne les rencontres à rebrousse-poil. Un dialogue avec Emmanuel Macron, dans Les Inrockuptibles, durant la campagne présidentielle, scelle une curieuse complicité et une Légion d'honneur. Le 21 août sortira un film avec pour têtes d'affiche Houellebecq et Gérard Depardieu (Thalasso, de Guillaume Nicloux). Mais la rencontre la plus intense de l'écrivain fut peut-être avec son chien Clément. Au cimetière pour animaux d'Asnières, Houellebecq fait inscrire cette épitaphe sur sa tombe : « Le 25 mars 2011 au milieu de la nuit/ Ton coeur s'est arrêté de battre/ Et le monde est devenu plus terne/ Dors, mon petit bonhomme/ Que de belles escapades/Que d'amour/ Merci petit Clément. »

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine