HORS FORMAT

HORS FORMAT

Pour sa 14e édition, le salon Lire en poche de Gradignan, parrainé par Maylis de Kerangal, accueillera plus de cent auteurs. Rencontre avec Lionel Destremau, commissaire général du festival, qui nous donne un avant-goût de l'événement.

Le marché du livre de poche se porte bien et la dernière édition du salon a attiré plus de visiteurs que les années précédentes... Quelles sont les raisons de ce succès ?

Lionel Destremau. - La première raison est le prix du petit format. Malgré la baisse du pouvoir d'achat, le livre de poche reste abordable. De plus, il renvoie moins à l'image « élitiste » du grand format. Pour ce qui est de Lire en poche, nous disposons de 1 500 m2 de librairie géante, où le public vient rencontrer les auteurs, mais aussi dénicher les ouvrages de fond. Le programme a de quoi séduire : l'idée est de mélanger les genres et de montrer le livre de poche dans toute sa variété. Il n'est pas rare qu'un visiteur achète une dizaine de livres, voire plus, et pour certains cela représente un an de lecture ! Le comportement d'achat des visiteurs est plus ouvert sur les petits que sur les grands formats.

Comment se compose votre programme ?

...
Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon