Hors commerce

Hors commerce

Une mère grande lectrice et un oncle professeur de lettres, déclamant du Victor Hugo à tire-larigot, ont très vite poussé Philippe Olivier - né à Nancy en 1956 - à devenir un « boulimique de lecture ». Pour ses 14 ans, son oncle lui offre Les Trois mousquetaires . Un choc. Et le début d'une bibliothèque personnelle, constituée avant tout de livres de poche. Des études classiques le mènent ensuite de Strasbourg à Paris.

Mais Philippe Olivier ne peut se limiter à l'enseignement des lettres. L'envie de faire découvrir la littérature française l'anime. Faire de la critique le guide vers Georges Lambrichs qui publie son premier article dans la NRF . Puis il rend visite à Maurice Nadeau. Lui sont alors ouvertes les colonnes de la Quinzaine . Dans ces années quatre-vingt, Philippe Olivier organise également des débats et lectures au Café de Flore. C'est là qu'il rencontre Sylvie Audoly qui l'introduit dans le milieu éditorial. C ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : À lire : « Lanny », Max Porter, traduit de l'anglais par Charles Recoursé, éd. du Seuil

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF