Horreur et espérance

Horreur et espérance

Le chef-d'oeuvre d'un Grec qui raconte son calvaire à Mauthausen.

Publié pour la première fois en 1963, alors qu'il semblait à son auteur, après l'assassinat de Kennedy, que « la paix n'allait pas bien du tout » et que le moment était venu d'exhumer les manuscrits rédigés après son retour, Mauthausen se démarque des autres écrits concentrationnaires en ce qu'il évoque également le temps de l'après. Né à Naxos en 1922, Iakovos Kambanellis, arrêté à Innsbruck alors qu'il tentait de gagner le Moyen-Orient, fut prisonnier du camp autrichien de Mauthausen d'octobre 1943 au 5 mai 1945. Après sa libération par l'armée américaine, désigné par ses camarades grecs (un millier d'hommes et à peu près deux cents femmes, toutes juives) pour être leur représentant, il demeura sur place encore pendant deux mois. Aussi son récit se révèle-t-il fondamentalement duel. « Pour moi, si les journées à Mauthausen jusqu'au 5 mai 1945 restent un cauchemar, les autres, jusqu'à notre départ, sont lumineuses et envoûtantes. »

Il faut écouter la sublime Ba ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes