Décès du photographe Gérard Rondeau

Décès du photographe Gérard Rondeau

Le photographe et plasticien Gérard Rondeau nous a quitté mardi 13 novembre. Il était mondialement connu pour ses portraits en noir et blanc. 

Le photographe français Gérard Rondeau est décédé mardi 13 septembre « des suites d’une maladie fulgurante », ont annoncé l’Association des amis de Gérard Rondeau et les Éditions des Équateurs.

Né en 1953 à Châlons-sur-Marne, il était mondialement connu pour ses ouvrages sur le voyage, les traces de la guerre et ses portraits en noir et blanc de personnalités du cinéma, de la chanson et de la littérature notamment, exposés aux Galeries Nationales du Grand Palais et Maison Européenne à Paris, à la National Gallery de Jakarta, à Berlin, New-York entre autres.

En 2007, il avait été élu meilleur artiste plasticien de l’année lors de la cérémonie des Globes de Cristal.

Gérard Rondeau était l’ami de nombreux artistes, dont peintre Paul Rebeyrolle et le romancier Yves Gibeau, avec qui il a parcouru les chemins de bataille de la Première Guerre mondiale.

Son dernier ouvrage, J’avais posé le mone sur la table (Éditions des Equateurs), avait été publié en novembre 2015.

Découvrez notre numéro Spécial rentré littéraire, en kiosque le 18 août

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes