Claire Bretécher, la grande prêtresse de la BD, s'est éteinte

Claire Bretécher, la grande prêtresse de la BD, s'est éteinte

Le monde de la bande dessinée perd l'une de ses plus grandes figures en la personne de Claire Bretécher, autrice et dessinatrice, décédée à l'âge de 79 ans.

Elle était la grande prêtresse de la BD « sociétale ». Chaque semaine, ses Frustrés, sortes de « bobos » avant l'heure, refaisaient le monde dans les pages du Nouvel Observateur de 1973 à 1981. « Archétypes désopilants, ils consacraient Claire Bretécher comme la reine de l'observation caustique et distanciée d'une certaine intelligentsia parisienne », remarquait Christophe Quillien dans nos pages. Quelques années plus tard, elle mettait son talent pour capter l'air du temps et l'évolution des mœurs au service d'Agrippinne, une adolescente plus vraie que nature, aussi exaspérante qu'attachante. Il faudra attendre 2015 pour qu'une rétrospective d'envergure lui soit enfin consacrée, à Bibliothèque du Centre Pompidou. La commissaire Isabelle Bastian-Dupleix écrivait alors que, durant ses 50 années de travail dans la presse et la bande dessinée, elle n'avait cessé d'aborder avec audace des sujets alors tabous comme l'homosexualité, le sexisme, le racisme et les rapports de classe : « Son regard est sans concession, parfois cruel, parfois tendre, mais toujours lucide et malicieux. » Il manque déjà.

 

Photo : Claire Bretécher © Georges BENDRIHEM/AFP

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes