Hazard et Fissile

Hazard et Fissile

M ême s'ils ne sont pas datés, les deux manuscrits de Hazard et Fissile, roman laissé inachevé et inédit par Raymond Queneau, remontent sans doute, selon ses éditeurs, à la fin des années 1920. Quand le futur père de Zazie, qui n'avait encore rien publié, pratiquait le surréalisme, et s'adonnait à la lecture intensive de Fantômas. D'octobre 1927 à février 1928, il ne fait même que ça, lisant quatre fois et demie les trente-deux volumes de Souvestre et Allain, pour une Vie de Fantômas qu'il n'écrira jamais.

Hazard et Fissile, en revanche, que l'on découvre aujourd'hui, témoigne de cette période et des intérêts littéraires de Queneau. À un moment du récit, un ballon vert contenant une pieuvre s'en vient frapper un agent de la circulation boulevard Montmartre. Et Queneau note : « J'ai raconté une histoire analogue se passant au même endroit dans un texte surréaliste paru dans La Révolution surréaliste n° 11 ». Hazard et Fissile est donc un roman-feuilleton aux personnages absurd ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes