HABITUS

HABITUS

Une nouvelle étoile dans la galaxie des Objets Littéraires Non Identifiés ? Lire Habitus , monstre de 724 pages et premier roman de James Flint, est une expérience hors normes. Au commencement, trois personnages : Joel, juif hassidique de Brooklyn et génial mathématicien, Judd, fils d'un vendeur noir prospère et d'une actrice anglaise, possédé par le démon du jeu, et Jennifer, née du viol de sa mère internée dans un asile psychiatrique. Croisant leurs trajectoires, le livre relit la seconde moitié du XXe siècle en y intégrant le développement exponentiel des technologies de l'information et de la communication. La télé, les satellites, l'ordinateur et l'Internet émergent puis se banalisent, les données s'échangent toujours plus vite, le monde s'architecture en réseaux. De doctes digressions en théories délirantes sur la mathématisation du réel, Habitus crée la cohérence autour de thèmes disparates pour s'interroger sur les rapports entre le biologiq ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes