Guest stars

Guest stars

Le cinéma est plus que jamais une glaise malaxée par les écrivains. Mais le rendez-vous est souvent manqué - entre anecdotes ressassées et films négligés.

chaque rentrée confirme la domination de la « vie » comme genre littéraire de notre temps. Et, à chacune, la quantité de livres dont les vies sont tirées de l'histoire du cinéma va s'accroissant. Cela paraît évident : on ne voit pas pourquoi pareille machine à produire des destins devrait échapper à la tendance. Les quatre titres dont il va être question ici le prouvent encore. Il suffit pourtant d'élargir un tant soit peu le cadre pour qu'à l'évidence se substitue la perplexité.

Chacun en sera, je suppose, d'accord : les « vies » actuelles sont, à des titres et à des degrés divers, filles du grand livre que Pierre Michon publia en 1984. Dans une perspective foucaldienne, Vies minuscules proposait d'arracher au silence des existences restées jusque-là en deçà de toute écriture. C'est sa propre naissance à la littérature que l'écrivain à la fois mettait en scène et accomplissait. Qu'en est-il des vies de stars dont des versions plus ou moins romancées empliss ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes