Guerre et paix

Guerre et paix

Remarquablement pensé et magnifiquement illustré, ce beau livre traite son intitulé avec une rigueur militaire : en première partie, la guerre, sa genèse, ses images, et les destructions qu'elle laisse. Puis, en deuxième partie, le « pari de la paix » : comment on en vient à la réconciliation, le « projet de paix perpétuelle des Lumières »... La littérature y est omniprésente, à travers les figures de Tolstoï au siège de Sébastopol (dans un grand article de Georges Nivat sur les écrivains russes et la guerre), de Barbusse, de Céline et d'autres racontant leurs tranchées (sous la plume de Jean Kaempfer) ou de Camus appelant à une trêve civile en Algérie. Et aux côtés des images de propagande et des photos de désastres, de nombreuses reproductions de manuscrits et d'éditions rares rappellent aussi que la guerre, comme la paix, sont aussi affaires de mots

 

À lire : Guerre et paix, Collectif, éd Gallimard/Martin Bodmer,330 p., 39 ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé