Gris-bleu

Gris-bleu

«Je voudrais t'y voir, toi, sachant qu'il te reste trois ans à vivre parce que le génie génétique t'a programmé pour être fripé d'un coup. Et pas d'antidote en vue, dit le professeur Takeda, à moins de connaître le secret de la programmation. » Gris-bleu pourrait commencer tel un polar, avec ses comptes, son décompte, un contre la montre virevoltant, époustouflant, des rencontres, des anecdotes, en apparences futiles, souvent décisives. Mais s'il en a le rythme et la couleur, souvent bleue, obsessionnelle chez l'auteur après La Ligne bleue et Bleu siècle , le dernier roman de Daniel de Roulet n'est pas un roman policier. Loin de là.

Né à Nagasaki, O-bleu Tsutsui est un étudiant japonais sans père, comme ses deux frères aînés. Parce que sa famille a été contaminée par la bombe atomique, sa mère « n'a pas su faire ses enfants comme tout le monde. Les médecins lui ont proposé du sperme non irradié, provenant de donneurs anonymes ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes