Yuval Noah Harari

Yuval Noah Harari

“ Une faillite de l'imagination ”

Pour l'historien israélien, auteur désormais de deux best-sellers, la force du genre humain, depuis le néolithique, réside dans sa capacité à inventer des fictions fédératrices. Un don aujourd'hui en crise face aux nouvelles technologies.

Né en 1976 près de Haïfa (Israël), Yuval Noah Harari est professeur d'histoire mondiale à l'université de Jérusalem, spécialisé dans l'histoire de la technologie militaire. De confession bouddhiste, homosexuel revendiqué, il s'est imposé sur la scène internationale en 2014 avec la parution en anglais de Sapiens. Une brève histoire de l'humanité, un livre salué par Barack Obama, Mark Zuckerberg et Bill Gates comme l'un des plus novateurs du moment, traduit depuis en près de trente langues. En quelque huit cents pages, Sapiens résumait l'évolution de l'humanité depuis l'âge de pierre jusqu'à la révolution technologique présente. Homo deus. Une brève histoire de l'avenir, qui vient de sortir en France, tente de jeter un regard sur le monde « posthumaniste » qui nous attend d'ici à la fin de ce siècle.

« Penser historiquement signifie attribuer un pouvoir réel au contenu de nos histoires imaginaires », y écrit-il notamment, d'une phrase qui résume tout ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes