Grammaires du meurtre

Grammaires du meurtre

À chaque meurtrier littéral ou figuré son style et son mode d'exécution littéraire. C'est la règle que s'est donnée Thomas Clerc pour élaborer les dix-huit histoires qui constituent ce génial recueil de nouvelles. Pour dessiner les visages des différents assassins, l'auteur a donc usé de formes tout aussi multiples, des plus conceptuelles aux plus classiques : ready-made obtenu via des traductions automatiques sur Internet pour le serial killer Thierry Paulin, biographie chronologiquement inversée de celui qui provoqua la mort de Barthes, hymne versifié à Pierre Goldman, hilarant dialogue des morts entre Guillaume Dustan et le néoconservateur Daniel Bell, mise en scène schizophrène des pensées de l'assassin de Gianni Versace, évocation « à la manière de » du suicide de son ami l'écrivain Édouard Levé, etc. Mais Thomas Clerc ne produit pas seulement une performance littéraire : il dégage ce qu'il appelait dans son premier livre des « rhétoriques de l'existence ». Selon qu'il dépein ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon