Globalement Positif

Globalement Positif

Le cinéma est centenaire, et les deux grandes revues françaises de cinéma quinquagénaires.. Un an après les Cahiers du cinéma , Positif passe à son tour le cap des cinquante ans et se fête assez luxueusement dans un gros numéro 500. Pour l'occasion, quantité de cinéastes loués dans ses colonnes, de John Boorman à Abbas Kiarostami, d'Alain Resnais à Pupi Avati, ont envoyé des documents inédits de toute sorte : extraits de découpages, projets de films Bergman adaptant la Veuve joyeuse ?, réflexions sur leur art une intervention d'Elia Kazan lors d'un colloque à Cannes, en 1979, photos de repérage, etc. Certains manifestent un talent de dessinateur Eric Rohmer ou de photographe Kiarostami. Bertrand Tavernier rend longuement hommage à John Frankenheimer, mort récemment. Les rédacteurs n'ont pas résisté au petit jeu cinéphilique des listes de films préférés - mais qui ne s'y est pas livré ? Plus substantiel, rappelons que Positif a fait pa ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé