Gide s'excuse, cela vaut de l'or

Gide s'excuse, cela vaut de l'or

Après le refus de Du côté de chez Swann par La NRF, Gaston Gallimard s'emploiera à réparer la faute attribuée à André Gide. «Nous avons été sottement légers», écrira-t-il à Proust.

Gide, supposé coupable de «la plus grave erreur de La NRF», exprima ses regrets à Proust. Célèbre lettre d'excuses dont le brouillon pour la première fois dévoilé va être mis en vente par Sotheby's. Une pièce exceptionnelle, estimée entre 100 000 et 150 000 euros. À travers les ratures et les passages barrés, le mea culpa de Gide éclate. Il a rayé certaines formules renvoyant à sa crainte d'être tenu par Proust pour un «je ne sais quel ennemi vulgaire». Gide s'estimait ainsi «en grande partie responsable» du refus, il corrigea en «beaucoup».

Vente à Sotheby's Paris «Livres et manuscrits» le 26 novembre, 76, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris (8e).

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes