Ghirlandaio, artiste et artisan

Ghirlandaio, artiste et artisan

A l'exception d'articles érudits de revues d'histoire de l'art ou de notices de guides touristiques, il n'y avait depuis plusieurs années - depuis la parution en 1996 d'un livre de Ronald G. Kecks chez Philippe Lebaud - rien qui puisse satisfaire la curiosité de l'amateur à propos de Ghirlandaio 1449-1494. A croire que le jugement de Berenson affirmant que Ghirlandaio et Gozzoli « étaient, en tant qu'artistes, proches de la médiocrité », n'avait pas été révisé... Si cet amateur devait n'être pas comblé par le livre que lui consacre Jean K. Cadogan, ce serait à n'y rien comprendre. Qui plus est, quiconque s'intéresse à l'atelier qu'est Florence pendant le Quattrocento ne peut, au-delà de la personnalité de Ghirlandaio même, qu'être passionné par la documentation rassemblée qui met en évidence les changements alors mis en oeuvre en matière de technique comme de contenu. C'est de cette formidable mue dont témoignent les divers styles du peintre. Et que ceux qui l'accusèrent de ne pas e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes