Germinal, à partir de rien

Germinal, à partir de rien

Dans l'ouverture de ce roman, Zola, plus démiurge que naturaliste, donne à voir en direct la naissance d'un monde.

Émile Zola, 1840-1902 : écrivain et journaliste français, considéré comme le chef de file du naturalisme. Il est principalement connu pour "Les Rougon-Macquart", fresque romanesque en vingt volumes dépeignant la société française sous le second Empire. » Voilà ce que retiennent la plupart des dictionnaires de l'auteur de Nana, de L'Assommoir, de L'Œuvre - et tout cela est très juste. Pourtant, je ne crois pas qu'un écrivain survive alors que ce qu'il dit est faux - et la méthode expérimentale de Zola était fausse. Dès lors il demeure pour autre chose, de plus profond, et qui toujours nous ravit. J'ouvre Germinal. La première phrase m'éblouit : il n'y a rien à voir.

Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d'une obscurité et d'une épaisseur d'encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit, à travers les champs de betteraves.

Et si cette ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon