Geneviève Brisac

Geneviève Brisac

L'Écume des jours est l'autobiographie prophétiquede Boris Vian, mort si jeune.

ça va tellement vite, L'Écume des jours, qu'on n'a pas le temps de tourner les pages, on a le souffle coupé.

Colin n'a pas fini de faire sa toilette, il répète son mantra : Je voudrais être amoureux, je voudrais être amoureux, nous voudrions être amoureux, vous voudriez être amoureux, on a à peine le temps de tourner la page, voici Chloé, dans une robe de lainage vert amande, une bouche rouge, des cheveux frisés et brillants, des yeux bleus. La bouche de Colin lui fait comme un gratouillis de beignets brûlés. Amoureux.

Il lui dit : Vous êtes arrangée par Duke Ellington.

C'est idiot et il a honte tout de suite.

C'est l'amour qui fait ça.

Ils se marient trois chapitres plus loin, ça va vite, on est essoufflés. Le Christ regarde les mariés, il a l'air content d'avoir été invité, on le comprend. C'est une très belle noce. La petite bande joyeuse, Chick, Alise, Iris, est au complet, et nous, essoufflés de joie.

Ils partent en v ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine