Gayatri Spivak Inde, 1942

Gayatri Spivak Inde, 1942

Par-delà son influence sur la pensée « postcoloniale », une référence mondiale de la pensée critique.

gayatri Chakravorty Spivak est l'exemple type de ces penseurs ou penseuses qui mettent du temps à percer puis deviennent des références mondiales. Originaire de Calcutta, elle étudie la littérature anglaise en Inde. Immigrée, à la fin des années 1950, aux États-Unis, elle y rédige une thèse sur le poète irlandais W. B. Yeats. Puis elle devient en 1976 la traductrice américaine de Derrida, ce qui en fait une des passeuses de la French theory. Mais son oeuvre principale est un essai, réécrit plusieurs fois, Les subalternes peuvent-elles parler ? Paru en 1983, ce petit livre a exercé une influence considérable. Le terme de « subalterne » vient de Gramsci, qui désignait par là les paysans du sud de l'Italie. Gayatri Spivak le reprend pour souligner à quel point les femmes indiennes ont été exclues des possibilités de parole. Prenant l'exemple du sati, le suicide hindou rituel des veuves interdit par les Britanniques en 1829, elle montre qu'aucune ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes