Gagner le Nord

Gagner le Nord

Fuir notre univers déceptif n'est pas forcément un miroir aux alouettes. Démonstration.

Avant de produire des navettes spatiales et des aspirateurs, la modernité fabrique de la déception. En nous donnant des aspirations démesurées. En nous demandant de nous réaliser à travers elles. Et en organisant tout pour que cela n'arrive pas. Faut-il s'étonner si certains capitulent et s'en vont jusqu'en Alaska - comme Josie, l'héroïne du dernier roman de Dave Eggers ? Avec ses deux enfants, elle loue un camping-car pour parcourir le Grand Nord. Josie a un but, très vague : rejoindre sa soeur adoptive, qui s'épanouit dans la vie rurale. Elle fuit un mari qui passe sa vie aux toilettes, le souvenir d'un jeune patient, mort en Afghanistan, où il est parti sur les conseils de Josie, le procès intenté par une autre patiente...

Le roman suivra sa ligne de fuite, Josie rencontrera un couple de survivalistes armés et charmants, entrera par effraction dans un bed and breakfast, échappera à un incendie... Et boira à chaque occasion. Bien sûr, Dave Eggers joue du ressort c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine