France, 1937 : à l'école des haines

France, 1937 : à l'école des haines

Le lynchage d'un petit Lyonnais par d'autres enfants révèleles tensions politiques d'un pays qui n'épargnent pas les plus jeunes.

Le 24 avril 1937, Paul Gignoux parcourait le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, pour vendre des billets de tombola en faveur des écoles libres. Fils d'un membre du PSF, il était comme ses frères et soeurs régulièrement traité de « croix de feu » et de « cagot ». Attaqué à coups de pierres par un groupe d'écoliers, il parvient à rentrer chez lui puis s'effondre. En plein Front populaire, la mort de l'enfant, âgé de 8 ans, connaît un retentissement national qui a interpellé Gilles Vergnon. L'historien a retrouvé plusieurs affaires similaires - la mort en moins - et montre qu'elles témoignent de la radicalisation des oppositions et du choc que représente pour les adultes, pourtant fort préoccupés de créer des mouvements de jeunesse, l'appropriation de la violence politique par les enfants de tous bords. Dans le même temps, il prouve à qui en douterait encore que, en termes de parcours individuels, rien n'était écrit en 1937. Le juge, « humain » et irréprochable face aux jeunes meurtr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine