FOUILLEZ ENCORE NOTRE ÉPOQUE

FOUILLEZ ENCORE NOTRE ÉPOQUE

À lire votre courrier des lecteurs, NML serait coupable d'hérésie à vouloir exprimer l'actualité du débat d'idées. Singulier courroux qui enferme la République des lettres dans une bibliothèque prison quand elle a tant besoin de retrouver le sens de l'épique et de l'universel. C'est dans la souffrance populaire de la rue qu'Hugo et Zola ont sculpté leur légende des siècles. C'est dans la guerre de tranchées idéologique que Sartre, Camus, Aron ou Mauriac ont fourbi leurs talents et leur pensée. C'est dans le déclinisme de leurs contemporains que Houellebecq et Onfray taillent le succès de sa plate mornitude qui l'embellit de l'enflure creuse. Alors je veux exprimer mon entier soutien à votre ambition. Ne laissez plus les gueulards et les croque-morts monopoliser le débat. [...]Julien Paris

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon