Florian Zeller, de l'amour à l'islam

Florian Zeller, de l'amour à l'islam

Tandis que L'Autre, sa première pièce, est montée en septembre au Théâtre des Mathurins, Florian Zeller publie son troisième roman, La Fascination du pire éd. Flammarion : la rentrée s'annonce chargée pour ce jeune auteur dont on mesure, à la lueur de deux textes très différents, l'aisance à passer d'un registre à l'autre. Entretien.

- Le trio amoureux est au centre de votre pièce...

Oscar Wilde a dit quelque part que le couple, c'est ne faire qu'un. Oui, mais lequel ? Et si c'était encore un autre ? C'est autour de ces questions que s'est construite la pièce. Je voulais raconter comment l'amour se brise irrémédiablement sur la vie quotidienne. Et sur l'altérité. À un moment, l'un des personnages s'interroge : « Faut-il, pour vivre ensemble à jamais, ne jamais vivre ensemble ? »

- Du roman vous êtes donc passé au théâtre. D'où vient votre désir pour cette écriture ?

À l'or ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes