Fin provisoire

Fin provisoire

Naissance, à Toulouse, des éditions Délit qui inaugurent leur catalogue par un hommage à un poète trop peu connu de leur ville, Gilbert Baqué. Découvert dans les années 1960 par la revue Action poétique, il a effectué un retour remarqué en 2002 avec Ressacs, aux éditions N et B. Fin provisoire rassemble un choix de cinquante poèmes présentés avec fougue par Benoît Legemble qui souligne chez Baqué la nostalgie persistante de l'idylle. Chez ce poète qui « revendique l'identité de l'arbre,/ la même présence au monde que la pierre », un vif sens du rythme dû au jazz et un goût avéré pour la concision du haïku se conjuguent pour célébrer des paysages qui vont de la Provence au Lauragais. Une très belle découverte.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé