Feydeau, faits d'armes

Feydeau, faits d'armes

Horloger du rire et du délire calculé, l'« emperereur de la folie » détraque avec science l'ordre social, qui, sous sa plume, se retrouve toujours à la limite de l'explosion.

Roi du vaudeville et empereur de la folie » : Le Figaro du 16 mars 1908 nomme ainsi Feydeau lors de la création d'Occupe-toi d'Amélie ! aux Nouveautés. Si Feydeau a pu dominer la scène comique et éclipser dans la postérité d'autres vaudevillistes à très grand succès de la Belle Époque, comme Alexandre Bisso ou Maurice Hennequin, c'est peut-être par la « folie », et l'extravagance, qui se dégage de ses pièces. Illusions perpétuelles, outrances, péripéties en cascade, coups de poing, portes qui claquent, rythme trépidant, débauche d'énergie scénique, emportent les personnages et étourdissent les spectateurs. Mais Feydeau aime les délires calibrés : d'où sa fameuse « précision d'horloger », autre expression consacrée prisée des critiques.

Cocotte au grand cœur

Ces louanges ne suffisent pas à faire de Feydeau un héritier de Beaumarchais, autre horloger du rire. Au contraire, sacrer Feydeau « roi du vaudeville », c'est lui dénier des prétentions à la l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes