Feel Good

Feel Good

Alice ressemble à ces portraits de gilets jaunes lus cet hiver dans la presse. Elle n'a pas fait d'études et a travaillé toute sa vie dans un magasin de chaussures qui a fini par faire faillite. Elle élève seule son fils, que le père n'a pas voulu reconnaître, et essaie d'être une bonne mère, de s'informer sur l'éducation, de faire attention, mais c'est une vie « tout juste », où chaque dépense compte. « Un cahier à lignes avec marges (1,45 euro), une boîte de sparadraps (1,60 euro), du désinfectant (4,20 euros), des aspirines (3,49 euros) [...]. » Pour s'en sortir elle élabore le plan insensé d'enlever un enfant et entre en contact, dans des circonstances rocambolesques, avec Tom, écrivain sans grand succès et version pessimiste de Thomas Gunzig. Ensemble, Alice et Tom décident d'écrire un feel good book qui les mettra à l'abri du besoin. Et Thomas Gunzig en donne cette définition : viser « ces gens si calmes et si détendus pour qui la vie semblait être une sorte de hobby ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF