FABCARO

FABCARO

Faut-il gloser sur l'oeuvre de Fabcaro et dire qu'il n'a pas son pareil pour mêler platitude quotidienne et absurdité corrosive ? Faut-il dire aussi que son trait schématique, économe en couleurs mais riche en stéréotypes, doit son efficacité aux codes de la ligne claire ? Faut-il enfin rappeler que ses phylactères donnent aux poncifs une étrangeté telle qu'il est impossible à leur lecture de ne pas céder à l'hilarité, même si le rire provoqué est amer tant il pulvérise avec férocité les paradigmes qui nous gouvernent ? Faut-il ? Zaï Zaï Zaï Zaï, comme son nom ne l'indique pas, conte les mésaventures d'un dessinateur de BD qui, ayant oublié sa carte de fidélité, se retrouve fort dépourvu à la caisse de son hypermarché. Face à la vindicte générale provoquée par ce comportement inqualifiable, le malheureux n'a d'autre issue que d'entamer une cavale sans fin, poursuivi tant par la police que par les médias et les conversations de bistrot. Qu'on ne compte pas sur nous pour déro ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé