Explorateurs de l'abîme

Explorateurs de l'abîme

Le vide, l'abîme, la frontière ténue qui sépare la réalité d'un au-delà qu'il vaut mieux ne pas aller voir de trop près : les personnages de ces nouvelles d'Enrique Vila-Matas sont des aventuriers du rien, « de pauvres cobayes répétant stupidement les éternelles erreurs de tous ceux qui sont passés par ce bas monde », mais que l'auteur convie dans sa « maison de la fiction » parce qu'ils le fascinent, l'amusent, l'accablent - nous ressemblent. Et, pouvoir suprême de la littérature, cette fascination devient contagieuse quand on plonge avec lui dans ces vies où la profondeur du vertige se cache à la surface lisse de destins ordinaires. En apparence : ce que nous suggèrent ces récits graves et cocasses, ces fictions aux péripéties minuscules, c'est l'essence même de vies qui pourraient à tout moment basculer dans la folie ou la mort. Dans Nino, un père goguenard et consterné raconte la vie de son fils sexagénaire, peut-être en danger de mort à l'hôpital, dont le parcours terrestre fut ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé