Eva

Eva

Où l'on retrouve Falco, l'anti-héros de Pérez-Reverte, qui met son joyeux cynisme et ses talents d'espion au service du camp franquiste pendant la guerre civile espagnole. Ici, il s'agit de récupérer un cargo républicain chargé d'or coincé à Tanger. Comme toujours avec cet auteur, les agréments de la reconstitution historique s'accompagnent d'interrogations morales. Sur les camps franquistes et républicains. Et sur Falco et son pendant soviétique, la belle espionne Eva, qui vaut bien une messe républicaine, même quand, comme Falco, on ne croit en rien.

 

À lire : EvaArturo Pérez-Reverte, traduit de l'espagnol par Gabriel Iaculli, éd. du Seuil, 416 p., 21 E.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon